Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2018

Les contes cruels de Paula Rego

Le presse papier : la bêtise libertaire - La forêt de la Corniche des forts à Romainville  A écouter ici


Les histoires : Paula Rego , quelques tableaux de l'expo - Peter Pan

 Les ziques : Le diable , ça va - Au bois de mon coeur - La rebelle au bois dormant - A la fin des contes de fées - Pauvre diable, vous les femmes - Aux Armes.

Les expos : Paula Rego à l'Orangerie jusqu'au 14 janvier - "Vers le songe et l'abstrait" musée Gustave Moreau -

Le culturel de la semaine : Film "Carole Matthieu" de Louis Julien Petit - Livre 'Travail soigné' de Pierre Lemaitre

30/10/2018

Lucie Cousturier et Henri Edmond Cross

A propos de la polémique et de la suppression de nos émissions sur Radio Libertaire, voici mon texte justificatif à opposer aux propos mensongers et truqués publiés sur le site de la radio - L'invitation dans chroniques syndicales du 13 oct.

Le presse papier : Le quartier de la Plaine à Marseille - "Les raisins de la misère" dans le Bordelais. A écouter ici


Les histoires  : Lucie Cousturier, peintre, écrivain "Mes inconnus chez eux" - Henri Edmond Cross

Les ziques : Une partie de pétanque - Lesoleil et l'ouvrier - La différence - En Méditérranée - J'en appelle - Aux armes.

Les expos : "Peindre le bonheur" à Giverny - "Les contes cruels" de Paula Rego, orangerie des Tuileries - Un hommage à Guillaume Apollinaire Galerie License 4 à Lyon jusqu'au 25 novembre vu par Jean Christophe Fischer.

Le culturel :  Lire "Requiem pour Gaza" aux éditions Color Gang - Film " Le procès contre Mandela et les autres "

23/10/2018

Le musée des arts populaires de Laduz

A propos de la polémique et de la suppression de nos émissions sur Radio Libertaire, voici mon texte justificatif à opposer aux propos mensongers et truqués publiés sur le site de la radio.

Le presse papier :  Tant qu'il y aura - La défense du syndicalisme - A écouter ici


Les histoires : Le musée de Laduz et ses collections

Les expos : Gem Artame Gallery "Germaine Raccah et Vanina Desanges" du 19 octobre au 10 novembre , 37 rue Ramponneau Paris 20 de 14 h à 19 h - Les artistes du cercle des Gobelins, mairie du 13ème arrondissement Paris du 23 octobre au 3 novembre -

Le culturel de la semaine : Blackkkanman de Spike Lee - Brothers sisters de Jacques Audiard - Libre de Michel Toesca.

Notre émission Intifada est également en ligne.

16/10/2018

Jacqueline et Raymond Humbert

A propos de la polémique et de la suppression de nos émissions sur Radio Libertaire, voici mon texte justificatif à opposer aux propos mensongers et truqués publiés sur le site de la radio.

Le presse papier : Les copains d'abord - "Mélancolie ouvrière"    A écouter ici


 Les histoires : Jacqueline Humbert, Raymond Humbert - Le musée de Laduz.

Les ziques : Les copains d'abord - Va pensiero - La lumière jaillira - Le sacre du printemps - Il y avait un jardin - Aux armes.

Les expos : "Un âge d'or de la presse" musée Eugène Carrière - "Un voyage des impressionnistes aux fauves" Musée Marmottan - "Peindre le bonheur" Henri Edmond Cross Musée de Giverny "

Le film sur Odon

09/10/2018

A nos chères auditrices et nos chers auditeurs

 
Nous revoilà !
Sortis par la porte de derrière et rentrés
par la lucarne, là haut, sur le toit.
Ça tombe bien, notre nouvelle station
"Radio Soupente" qui va diffuser
Artracaille est juste sous la lucarne.
Bon, on s'cogne un peu la caboche
aux solives du plaftir, messe, on a connu pire.
Pis, "Là bas si j'y suis" du camarade Mermet
viré de France Inter, il survit.
ben nous aussi, virés de Radio Libertaire,
on va poursuivre le combat cré Dié !
Sans aucune restriction à notre liberté de parole.
Les musées, les galeries, les salons et
autres expositions de barbouille vont encore
nous laisser entrer pour bigler leurs cimaises.
Et nous vous raconterons, encore et encore,
des belles histoires sur l'art.
Qui vous changeront la vie, un tout p'tit peu,
mais il vaut mieux un p'tit peu que rien du tout,
pis c'est gratos alors, par les temps de racket
qui nous bouffent le foie et le porte monnaie
aujourd'hui.
Y'a pas photo comme dirait Doisneau.