Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2019

Jules Adler, peindre sous la IIIème république

Le presse papier : Trump veut acheter le Groenland - Pia Klemp refuse la décoration d'Hidalgo, la chapelle en lutte. A écouter ici


Les histoires : Jules Adler - Extrait d'un discours en Belgique.

Les ziques : Je suis sans papier - Aller sans retour - Filles d'ouvriers - chanson de halage - sur la grand'route - Aux armes.

Les expos : Jules Adler à la Piscine de Roubaix - Bernard Buffet au château de Vascoeuil.

Le culturel de la semaine : film "Roubaix, une lumière" de Desplechin - Lire "Deux sœurs" de Dominique Bona

20/08/2019

Adolfo Kaminsky, faussaire et photographe

Le presse-papier : Israél encourage des menaces de mort contre les défenseurs des droits de l'homme - La cueillette du tilleul reprend dans la Drôme grâce aux Fralib.  A écouter ici


Les histoires : Extrait "Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire" de Sarah Kaminsky - Adolfo Kaminsky, sa vie, son œuvre - Film "The forger"

Les ziques : Voici la mort - Los Fralibos - Le chant des partisans - Djamila - Les faubourgs de Buenos aires - Aux armes.

Les expositions : Adolfo Kaminsky au mahj jusqu'au 8 décembre - Jules Adler à la piscine de Roubaix jusqu'au 22 septembre - Eugène Dodeigne à la villa Cavrois - Berthe Morisot au musée d'Orsay jusqu'au 22 septembre.

Le culturel de la semaine : Film "Monsieur Fabre" de Henri Diamant Berger - Lire " La guerre des pauvres" de Eric Vuillard.

10/08/2019

Puis le mois d'août arriva . . .

Salut les aminches, amies, amis auditrices,

auditeurs d'Artracaille qui roupille un peu...
 
Mais pas complètement faut croire.
Nous sommes sur le pont, certes un peu en
mode mineur, mais sur le pont.
Nous engrangeons des émissions pour le
retour en Septembre.
Enfin si ma Camarade Pikékou revient d'un
trek Pyrénéen...
N'effet, à c'te saison pas très catholique, la
tempête de neige peut s'faire une p'tite fête
et bouffer du randonneur égaré sur les som-
mets.
Pis les ours, pas encore au pieu, les loups,
les vautours fauves et même les vaches pas
encore descendues des alpages...
Ça n'a pas un très bon caractère la vache de
montagne.
Du monde, alors prions mes sœurs et mes 
frères mécréants, les dieux qui sont aux ma-
nettes sur les hauteurs.
Dieu du vent, de la pluie et du mauvais temps.
Bref, tous ceux qui n'auront pas la flemme de
se bouger.
Dans les fontes de nos selles, quelques noms
pour la rentrée.
Morisot, difficile d'y échapper, surtout que ma
camarade est folle dingue de c't'artiste.
Par contre je ne l'accompagne pas à Orsay.
Maint'nant qu'il faut réserver sa place et pour
n'entrevoir, entre deux colonies de touristes,
que des bribes d'œuvres...
Ça, c'est le plat principal.
Quelques autres barbouilleurs totalement ou-
bliés aujourd'hui et un viron en province pour
visiter l'atelier d'un d'ceux là.
Ouais, je sais, ça fait beaucoup d'mystères à 
2 balles, mais on n'va pas servir la soupe à la
concurrence...
Hu ! Hu !
On nous guette au coin du p'tit bois charmant...
À la revoyure les copines, copains de c'témis-
sion qui s'lustre les plumes dans l'ombre...
 
Et à un d'ces quatre les aminches ! 
Sur Artracaille . 

berthe.jpg